Image
Camille Obeid

Camille Obeid est un étudiant en troisième année du Programme Bachelor ayant choisi la double majeure en Mathématiques et Physique. Il a choisi de passer un semestre à l’université Georgia Tech, située à Atlanta aux Etats-Unis. Il a accepté de nous raconter son expérience à l’étranger.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Camille Obeid, je suis étudiant au sein du Programme Bachelor à l’École polytechnique. Je suis né au Liban ; j’ai grandi en Afrique du Sud et au Liban avant de venir en France pour mes études universitaires. Je suis passionné par les domaines de l’automobile, de l’énergie et du management.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre l’École polytechnique ?

J’ai décidé d’étudier à l’X pour différentes raisons. Tout d’abord, l’École apporte une base de connaissances à la fois théoriques et multidisciplinaires, ce qui, je pense, nous rend plus polyvalents et aptes à résoudre des problèmes complexes. En outre, l’École polytechnique est une institution de renommée internationale, disposant d’un réseau exceptionnel, ce qui permet d’avoir accès à de belles opportunités.

Comment avez-vous connu le Programme Bachelor ? Quels sont ses principaux atouts selon vous ?

Mon père a trouvé le programme sur Internet et m’a invité à y jeter un coup d’œil. Le Bachelor possède tous les atouts que peut offrir l’École polytechnique. Lorsque j’ai candidaté, le programme était encore nouveau, j’y ai donc aussi vu l’opportunité de faire partie de la génération pionnière des premiers étudiants. J’ai d’ailleurs participé à la création des traditions liées au programme et j’ai été membre élu de son premier Bureau des élèves, L’ORE, dont j’ai été trésorier. Cette association vise à améliorer la qualité de vie étudiante et à faciliter l’accès aux associations et évènements du campus pour tous les étudiants du Bachelor. Je suis ravi de voir l’importance qu’elle prend et son impact de plus en plus marqué.

De plus, le programme offre la possibilité de partir en échange à l’étranger durant le premier semestre de la 3ème année. C’est donc l’occasion de découvrir un nouvel environnement, de suivre des cours qui ne sont pas forcément proposés à l’X et de nous aider à prendre une décision quant à la poursuite de nos études en Master.

Enfin, le fait qu’il y ait peu d’étudiants au sein du Bachelor est une chance. Ma classe était composée de 70 élèves qui vivaient tous sur le campus dans la même résidence. Nous avons donc pu partager des moments mémorables tous ensemble durant les deux premières années. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir pu vivre ces expériences inoubliables.

Recommanderiez-vous ce programme à une personne qui souhaiterait poursuivre ses études dans le domaine des sciences ?

Oui, absolument. Cette formation m’a offert la plupart des compétences que je souhaitais acquérir durant mes études universitaires et également un cadre de vie très agréable.

J’ai pu améliorer mes capacités à résoudre des problèmes complexes, ce qui sera utile pour relever tous les défis qui se présenteront à moi. J’ai également pu rencontrer des professeurs, élèves et alumnis exceptionnels. Et puis j’ai eu la chance de partir aux Etats-Unis et de rejoindre Georgia Tech pour un semestre d’échange. Cela a été une expérience exceptionnelle que ce soit au niveau culturel, académique ou sur le plan des loisirs.

Pourquoi avoir choisi cette université ?

Je souhaitais suivre autant de cours d’ingénierie que possible étant donné que je souhaite poursuivre un Master en ingénierie mécanique. De plus, je voulais découvrir le système éducatif américain afin de prendre une décision mûrement réfléchie concernant le choix de mon Master.

Pouvez-vous nous raconter votre expérience à Georgia Tech ?

Cela a été une expérience fabuleuse durant laquelle j’ai pu choisir des matières qui n’étaient pas proposées à l’X. J’ai pu suivre de nombreux cours en ingénierie ainsi qu’un cours de mathématiques de niveau Master, ce qui a fait que j’avais une charge de travail importante. Néanmoins, j’ai réussi à faire face grâce à l’esprit critique et ma polyvalence développés au sein du Bachelor. J’ai même terminé avec un GPA de 4.0 (ndlr : équivalent à 20/20 dans le système de notation américain).

Il s’agissait par ailleurs de mon premier voyage aux Etats-Unis. J’ai découvert un nouveau monde au niveau de la culture et du style de vie, ce qui est selon moi une expérience toujours enrichissante. Et j’y ai rencontré des personnes exceptionnelles avec qui, je suis sûr, je garderai contact pendant longtemps !

Quelles sont les principales forces de l’X et de Georgia Tech ?

Georgia Tech dispose d’un grand campus, en plein cœur de la ville d’Atlanta, et compte de nombreux étudiants. L’université propose également beaucoup d’évènements chaque jour et divers clubs d’étudiants. D’un point de vue académique, cet établissement offre une approche pratique, permettant aux étudiants d’appliquer directement ce qu’ils ont appris lorsqu’ils rejoignent le milieu professionnel.

L’X, de son côté, est proche de Paris, une ville très dynamique où les étudiants peuvent profiter d’un large choix d’activités culturelles.  Sur le plan de la formation, l’École offre une approche théorique et fondamentale. La compréhension des concepts enseignés et des liens qui existent entre eux est essentielle afin de réussir dans le programme.

Que souhaiteriez-vous faire une fois diplômé du Bachelor ? Avez-vous un objectif professionnel ?

Très jeune, j’ai développé une passion pour les nouvelles technologies et leur fonctionnement. En grandissant, les secteurs de l’automobile, de l’énergie et du management sont sortis du lot et m’ont particulièrement intéressé. Mon attrait envers ces secteurs m’a permis de définir un objectif clair quant à ma future carrière professionnelle : participer à la construction d’un avenir davantage durable pour notre planète.

A la suite de mon diplôme en ingénierie mécanique, je souhaiterais débuter ma carrière en tant qu’ingénieur ou consultant pour un poste technique afin de mettre en pratique mon savoir. Après avoir gagné de l’expérience, j’aimerais pouvoir suivre un MBA, ce qui me permettrait de grimper les échelons professionnellement parlant et d’avoir davantage de responsabilités ainsi qu’une meilleure connaissance du domaine financier. Sur le long terme, je serais heureux de mettre à profit à la fois mes compétences en gestion avec ma formation scientifique afin de diriger ou créer une entreprise de renommée internationale qui utiliserait des technologies innovantes afin d’améliorer le monde.

Sur le même thème