Image
Amaury Jean

Pourriez-vous vous présenter ?

Salut ! J e m'appelle Amaury. Je suis français mais je suis né en Allemagne et j'y ai vécu pendant 18 ans avant d’intégrer le programme Bachelor. J'ai fréquenté le Lycée Français de Düsseldorf (LfdD) et j'ai passé les baccalauréats français et allemand. En dehors des sciences, j'aime la musique et j’aime surtout chanter et jouer du violon, ce que je peux continuer à faire ici sur le campus, ce qui est génial !

Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir le Bachelor of Science de l'Ecole Polytechnique ? Vos frères, tous deux diplômés de ce même programme, vous ont-ils aidé dans cette décision ?

Je recherchais des études scientifiques exigeantes mais, d'un autre côté, je voulais vraiment profiter de la vie étudiante et pouvoir dire dans le futur « quelles années géniales ! » ! Venant d'une école française à l'étranger, j'ai déjà eu l'occasion d'étudier dans un environnement très international et j'apprécie beaucoup cet enrichissement humain qu'offre également le Bachelor. C'était un aspect important dans mon choix.

Oui, c'était très utile d'avoir deux frères qui ont étudié dans ce programme ! C'est sûrement le meilleur moyen d'obtenir toutes les réponses aux questions que je pouvais me poser ;-). Je peux m'identifier à eux très facilement et le fait de les voir passionnés et de les entendre parler de leurs études sur le campus m'a vraiment convaincu de venir.

Nous traversons actuellement une période exceptionnelle. Qu'est-ce que cela fait d'être un étudiant de première année pendant une pandémie ?

C'est très spécial en effet, et il y a plusieurs expériences que j'attendais et qui n'ont pas pu avoir lieu. Cependant, être étudiant pour la première fois est une expérience formidable ! Surtout dans ces circonstances compliquées, j'apprécie vraiment d'être sur le campus avec d'autres étudiants : il y a une grande solidarité, un grand soutien et de l'imagination pour continuer à profiter de la vie étudiante du mieux que l'on peut !

L'Ecole parvient-elle à vous garder « divertis » en ces temps difficiles ? Y a-t-il des activités, même virtuelles, qui ont été ou sont mises en place pour votre promotion ?

Oui, l'école continue d'être active pour nous ! Nous avons pu organiser une remise de diplômes virtuelle avant Noël ainsi que des séances de sport virtuelles afin de rester en forme ! En début d'année, des « groupes de soutien » d'une dizaine de personnes des trois promotions ont été créés. C'est une belle façon de rencontrer les étudiants et de prendre soin les uns des autres en organisant des activités ensemble.

Nous avons également organisé une course d'orientation à Paris après la semaine intense des examens finaux. Dernièrement, nous avons même pu organiser un concert réel et en ligne, ce qui était génial ! De nombreux étudiants nous disent que "c'est tellement mieux en temps normal". Donc, si les expériences formidables que nous avons vécues jusqu’à présent ne sont qu'un avant-goût de ce que c'est que d'être sur le campus en temps normal, je ne peux imaginer à quel point cela doit être génial !

Avez-vous un cours préféré ?

Pour moi, l'ensemble du cours d'analyse du premier semestre est une expérience mémorable ! Nous avions un professeur extraordinaire qui, en plus de nous expliquer des concepts difficiles, n'hésitait pas à faire des blagues afin d'avoir une atmosphère détendue. Certaines d'entre elles sont déjà devenues célèbres au sein de notre promotion et dans tout le Bachelor !

Qu'aimeriez-vous faire après le programme de Bachelor ?

Après le Bachelor, je pense que j'aimerais faire un Master en Physique. La première promotion (BX2020) nous a montré la voie et a intégré de grandes universités. Je serais honoré de suivre le parcours de l’un d'entre eux.

Un conseil pour les futurs étudiants du Bachelor ?

Profitez ! Certaines personnes veulent faire une pause d'un an après le lycée et partir en voyage autour du monde. D'autres préfèrent commencer leurs études avec des objectifs académiques élevés. Selon moi, le Bachelor of Science de l’École polytechnique vous offre les deux : tout en travaillant sur vos devoirs d'analyse, en dessinant des molécules complexes et en comprenant comment tourne votre yo-yo, vous pouvez partager un dîner vietnamien, apprendre à compter en serbe et découvrir les traditions indiennes. C'est plutôt génial, non ?!