Image
Abdurahman ALSULAIMAN

Qui êtes-vous ?
Je m'appelle Abdurahman Alsulaiman, je viens d'Arabie Saoudite et j'ai eu l'honneur d'être diplômé en tant que major de promo du Master of Science and Technology in Energy Environment: Science Technology and Management.

Je travaille actuellement au sein de la délégation de l'Union européenne auprès du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (Secrétariat du GCC), principalement autour de l'énergie, du climat et de l'investissement.

Pourquoi avez-vous choisi l'Ecole Polytechnique pour poursuivre vos études ?
J’ai choisi de poursuivre mes études à l’X pour 3 raisons :

1. L'Ecole Polytechnique est une école très prestigieuse qui offre depuis longtemps une éducation de haute qualité.

2. J'ai trouvé très intéressant le fait de lier théorie et pratique grâce à des stages.

3. Le programme est très complet et couvre de nombreux sujets : physique, production d'énergie renouvelable, affaires internationales et stratégie.


Quel est votre poste actuel ?
Mon rôle au sein de la délégation de l'UE est centré sur la dimension de la coopération en matière d'énergie, de climat et d'investissement avec les interlocuteurs de la région du GCC.
Je suis également responsable de l'organisation de certaines visites. Un des exemples marquants étant la visite du Vice-Président Exécutif de l'UE pour le Green Deal et la visite du Commissaire Européen pour le budget et l'administration.


Que vous a apporté l'Ecole Polytechnique ?
Le nom de l'école m'a aidé à atteindre plusieurs objectifs !

1. Je suis fier d'être le premier Saoudien (qui n'est pas associé à l'armée) à être diplômé de l'X et honoré d'être le premier Saoudien à travailler au sein de la délégation de l'UE. J'espère que cela ouvrira la porte à d'autres Saoudiens.

2. Le nom de l'école m'a permis d'accéder à d'excellents stages.

4. La formation à l'X m'a apporté toutes les bases pour poursuivre mes études en Doctorat.


Quelles compétences avez-vous acquises au cours de votre MSc&T ?
La formation m'a aidé à acquérir l'expertise et les compétences nécessaires pour contribuer à faire avancer la conversation dans le domaine de l'énergie et de l'environnement.

Les connaissances scientifiques et techniques que j'ai acquises à l'X autour des énergies renouvelables ont été particulièrement bénéfiques car j'ai pu élargir la portée de la conversation entre la délégation et les acteurs locaux des régions.

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail ?
L'un des avantages les plus intéressants de mon travail est la possibilité de rencontrer des grands décisionnaires, qu'il s'agisse du gouvernement, de la recherche ou de l'industrie. Rouler dans un véhicule protocolaire avec un commissaire, un directeur général, ou un chef de cabinet lorsqu'il vient pour une mission officielle, que vous avez aidé à organiser, est une expérience qui aide grandement à démystifier le plafond de verre derrière le titre d'une personne.

De plus, avoir la possibilité de s'asseoir avec/devant des décisionnaires, qu'il s'agisse de ministres, de commissaires ou de sous-ministres peut être très intimidant au début. Au fil du temps, on se rend compte que - aussi impressionnants que ces titres puissent paraître - les personnes derrière ne sont que des exemples de réussite.


Quels souvenirs gardez-vous de votre passage à l'X ?
Je possède très bons souvenirs. Bien sûr, les meilleurs souvenirs sont ceux que j'ai avec mes amis rencontrés pendant mes études.

Cela dit, je ne sais toujours pas si le fait de monter et descendre les escaliers de la gare de Lozère me manque mais, c'est un souvenir très mémorable, surtout quand il neige !


Quelles sont vos ambitions pour le futur ?
Mon objectif est de travailler dans un secteur où je peux apporter de la valeur. Pour le moment, cela signifie poursuivre mes études avec un Doctorat dans le domaine de l'énergie.


Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiant(e)s ?
Que vous soyez intéressé(e)s par l'industrie, la recherche ou le milieu universitaire, plus tôt vous postulerez à des stages et réseauterez, mieux ce sera. De plus, à moins que vous ne sachiez exactement ce que vous vouliez faire, restez ouverts aux opportunités et contactez autant de personnes que possible dans les secteurs qui vous intéressent.


Le dernier conseil que je puisse donner serait d'apprendre le français. Même si la formation est en anglais, beaucoup de professionnels pensent que tous les diplômés de l'Ecole Polytechnique parlent français. Apprendre cette langue vous facilitera la vie en France et vous apportera une autre compétence à votre CV.