Votre santé mentale est importante!

A l'Ecole polytechnique, la santé mentale de nos étudiants est importante, c'est pourquoi nous avons encouragé la création de cet événement.

Cette semaine a été l'occasion de sensibiliser les étudiants à la question de la santé mentale et à sa prévention.

Des étudiants ont accepté de nous faire part de leur expérience et de leurs motivations.

Image
Mental health issues Ecole polytechnique

Pourriez-vous vous présenter ?

Nous sommes un groupe de six étudiants du programme Bachelor : Nina (française/ brésilienne 2ème année Maths & Economie), Gloria (espagnole 2ème année Maths & Physique) Selim (tunisien 1ère année) Mina (serbe 2ème année Maths & Informatique), Virgile (français 2ème année Maths & Informatique) et Kevin (français 2ème année Maths & Informatique).

Quelle est votre raison derrière l'organisation de cet événement ? Comment avez-vous eu cette idée ?

La Mental Health Week a été lancée il y a deux ans par des étudiants BX21. Ils pensaient que la santé mentale était un sujet de discussion important à traiter, surtout dans un programme aussi intense que le Bachelor.
Grâce à l'amélioration de la situation sanitaire et à la détermination des étudiants qui ont pris en charge l'organisation, la Mental Health Week de cette année a eu le meilleur impact que nous ayons eu jusqu'à présent dans le Bachelor.

Nous avons divisé les événements de la semaine en catégories : des évènements " prendre soin de soi " et des événements plus orientés vers l'apprentissage, comme les conférences, etc.
Il est facile d'être pris par les études et d'oublier l'importance de prendre soin de soi et de savoir s'écouter. Nous espérons que les événements que nous avons organisés ont aidé les étudiants à se recentrer et à méditer.

Pourquoi la santé mentale est-elle importante pour vous et pourquoi est-il important d'organiser ce genre d'événement ?

La santé mentale est importante pour moi car j'ai appris que des personnes de mon entourage souffrent de maladies mentales et de problèmes de santé mentale et je pense que nous méritons tous d'avoir accès à des outils nous permettant d'être plus heureux.

Quel est votre point de vue sur la gestion de la santé mentale et sur la façon de l'aborder avec d'autres étudiants ? Quels ont été les principaux sujets proposés ?

Bien sûr, lorsqu'on aborde un sujet aussi sérieux que la santé mentale, il faut faire très attention aux déclencheurs potentiels et à la fiabilité des informations que l'on partage. L'un de nos principaux objectifs était de faire savoir aux gens que leurs problèmes sont réels et qu'ils méritent de recevoir de l'aide s'ils le souhaitent ou s'ils en ressentent le besoin.
D'un côté, les événements "Prenez soin de vous" étaient plus légers et nous n'avions pas trop de problèmes avec les déclencheurs, mais pour les événements d'information, nous avons fait vérifier toutes les informations par nous-mêmes et par le psychologue. Par exemple, nous avons affiché dans tout le bâtiment des posters illustrant certaines maladies mentales telles que les troubles alimentaires, la dépression et l'anxiété. Nous avons également organisé une conférence sur les troubles de l'alimentation, qui a fait l'objet de vérifications minutieuses pour s'assurer que nous ne transmettions pas d'idées pro culture du régimes par exemple.

mental health conference self-image

Comment avez-vous organisé l'événement, géré et distribué les tâches ? Avez-vous trouvé des partenariats intéressants ?

Pour organiser les événements, nous avions habituellement des réunions quotidiennes qui ont commencés deux mois avant le début de la "semaine". Chaque personne était responsable d'un événement, et pouvait prendre contact avec d'autres personnes pour aider pendant l'événement.
Nous avons essayé de communiquer et de promouvoir les événements autant que possible, par exemple via notre compte Instagram, par des affiches dans le bâtiment Bachelor ou via la télévision de notre bâtiment qui présentait également les événements.

Pour certains des événements, les coachs nous ont également aidés à organiser (par exemple, la balle au prisonnier ou un après-midi sportif avec les coachs). Pour nous assurer que le maximum de personnes viennent à nos événements, nous avons donné une carte à chaque personne qui venait à nos événements et pour chaque participation, nous y rajoutions un tampon. Les personnes qui en avaient le plus à la fin de la semaine gagnaient une plante.

Êtes-vous satisfaits des résultats de cet événement ?

Nous sommes très satisfaits des résultats de cette semaine. Nous avons reçu beaucoup de retours positifs des étudiants et un sentiment général de gratitude pour l'organisation de cette semaine. Je pense que c'est une expérience très enrichissante d'avoir l'occasion d'apporter ce type de soutien à nos camarades étudiants.

Est ce que la semaine a mis en lumière d'autres problèmes auxquels vous n'aviez pas pensé ?

Je pense que nous sommes arrivés au départ de l'organisation de cette semaine avec chacun un point de vue sur la santé mentale et chacune de nos idées au sein de l'équipe étaient différentes. Au final, nous avons tous appris les uns des autres et c'est le cumul de nos différentes sensibilités qui ont permis de réaliser cette semaine. Par exemple, je me suis concentrée sur les maladies mentales telles que la dépression et les troubles de l'alimentation, tandis que Gloria a mis l'accent sur le stress lié au devoirs et aux notes. Elle a organisé une conférence avec les enseignants, pour parler de ce sujet, permettant aux étudiants de poser leurs propres questions concernant leur carrière, la réussite et leur relation à leurs notes.

Quel est votre prochain projet de sensibilisation à la santé mentale ? Prévoyez-vous d'organiser quelque chose d'autre sur ce thème ?

Comme beaucoup d'entre nous sont des étudiants de deuxième année et seront en échange universitaire l'année prochaine, nous n'avons pas encore de projets, mais nous voulons vraiment que la semaine de sensibilisation à la santé mentale devienne un héritage, qu'elle devienne un événement annuel important et apprécié par les bachelors.


Image
Mental health awareness week presentation