[Traduit de l'anglais] A la fin de chaque année, nos étudiants de Master of Science & Technology effectuent des stages de 4 à 6 mois en France ou à l'étranger. Moira, étudiante de deuxième année du Master Energy Environment : Science Technology and Management (STEEM), est récemment revenue de Gurgaon, en Inde, où elle a travaillé pour l'Alliance solaire internationale pendant 17 semaines. Nous lui avons posé des questions sur cette expérience unique :

Quelques mots sur le Master STEEM ? : Ce programme offre une expertise technique en matière d'environnement et d'énergies renouvelables, ainsi qu'une compréhension des enjeux économiques, sociaux et géopolitiques entourant leur développement.
 

Où avez-vous fait votre stage ? : J’ai fait mon stage à l'Alliance solaire internationale à Gurgaon, en Inde. Nos stages peuvent être plus ou moins longs selon la disponibilité des étudiants. Moi j’y ai passé 17 semaines, de fin avril à fin août. J'ai choisi ce stage parce qu'il comportait à la fois un aspect technique et diplomatique. Cela me donnerait l'occasion d'acquérir des connaissances sur la technologie solaire mais aussi d'améliorer les compétences nécessaires pour travailler dans un environnement international. Je l'ai trouvé grâce aux liens qui nous ont été fournis par les professeurs de l'école sur un blog dédié aux stages dans le domaine de l'énergie.
 

Image
Moira taj mahal
Image
Moira taj mahal


En quoi consistait votre travail ? :
J'ai mené différentes activités tout au long de mon séjour, mais les principales ont été la réalisation d'une étude de référence sur l'e-mobilité solaire et le stockage de l'énergie, ainsi qu'un questionnaire pour évaluer les besoins et les capacités dans ce domaine qui ont été répartis entre les pays membres de l'AIS.

Une partie importante de mon travail consistait également à organiser des événements liés à l'énergie solaire et à maintenir le contact avec les représentants des pays à travers le monde.

Sur le plan technique, j'ai beaucoup appris sur la technologie et les innovations en matière d'e-mobilité solaire et de stockage d'énergie dans différents pays, ainsi que sur les politiques qui favorisent leur développement. En dehors de cela, une compétence que j'estime avoir beaucoup améliorée était la communication, tant à l'oral qu'à l'écrit. J'ai appris à mieux interagir avec les fonctionnaires/représentants gouvernementaux de différents pays et à rédiger des documents officiels.

Avez-vous dû faire face à des défis ?: Beaucoup. L'un des plus importants a été d'apprendre à travailler avec des personnes de cultures différentes, pas seulement indiennes, puisqu'il s'agit d'une organisation internationale et que nous interagissons avec différents pays. C'était aussi un défi d'apprendre à assumer un rôle plus exécutif que le rôle technique auquel les ingénieurs sont parfois habitués. Être le point de contact avec différentes entreprises, organisations, etc. signifie que vous avez besoin d'avoir des compétences en communication et en relations humaines bien développées afin de pouvoir avancer et obtenir des projets.

Quels ont été vos meilleurs et vos pires souvenirs ? : Le meilleur : Un des premiers week-ends après mon arrivée en Inde, je suis allé à Old Delhi et j'ai visité le marché des épices. Je n'oublierai jamais les odeurs, les couleurs et les bruits de cette journée. C'était la première fois que je me sentais vraiment en Inde.

Le moins bon : Le premier week-end après mon arrivée en Inde. Je suis allé dans un lieu touristique et j'ai eu une conversation inconfortable avec un gardien sur le site.

Un fait culturel amusant sur l’Inde ? : Ils ont une journée internationale du yoga et elle est prise très au sérieux. Une séance de yoga est organisée par l'entreprise dans ses locaux et tout le monde y participe.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté ? : Sur le plan personnel, elle m'a aidé à grandir de différentes façons, car j’ai dû apprendre à gérer beaucoup de choses par moi-même. Le fait d'être seul vous amène à faire face à différents aspects de vous-même auxquels vous n'êtes pas toujours attentif, et vous aide aussi à vous ouvrir à différentes expériences auxquelles vous n'auriez peut-être pas songé autrement. Sur le plan académique et professionnel, c'était génial parce que j'ai beaucoup développé mes compétences techniques et que j'ai acquis de nouvelles compétences. 

J'encourage tout le monde à aller en Inde s'ils trouvent une opportunité qui les intéresse. Ne laissez pas ce que disent les autres ou ce que vous lisez ou entendez dans l’actualité vous convaincre de ne pas y aller. Oui, c'est difficile de s'adapter à une autre culture et d'être seul, mais le fait d'être loin de tout et de tous les gens que vous connaissez vous aidera aussi à découvrir des choses sur vous-même que vous ne connaissiez pas avant. Quant à l'insécurité, il y en a dans tous les pays, c'est juste une question d'intelligence. Je peux honnêtement dire que je me sentais plus en sécurité dans les rues de l'Inde que dans mon propre pays. Le pays, les gens, la nourriture, la culture et la musique de l'Inde sont incroyables et si vous vous le permettez, vous vivrez l'aventure de votre vie.
 

Image
Moira yoga